Lorsque que l’on veut faire un investissement immobilier locatif, la première problématique sera d’arbitrer entre investir dans le neuf ou s’orienter vers l’ancien.

Chacune de ces options présente des avantages et des inconvénients, mais compte tenu des possibilités de chaque option, un logement ancien peut s’avérer plus profitable

Le neuf peut sembler plus simple à réaliser: vous aurez à faire à un promoteur professionnel qui prendra en charge les différentes démarches, mais en contrepartie, vous subirez les contraintes réglementaires au niveau de la durée de location, du plafonnement des loyers, etc

Investir dans l’immobilier ancien peut vous procurer des avantages non négligeables

Dans l’ancien, le premier avantage sera le choix de l’emplacement. Pour un emplacement centre ville, sera souvent la seule option possible, à proximité des transports, des commerces et des écoles, ce qui représentera un avantage certain pour la location.

Second avantage au niveau du prix. Le neuf est fortement dépendant du prix du foncier, ce qui représente une lourde charge dans tous les programmes immobiliers

Par ailleurs, on pourra souvent négocier le prix en fonction de l’état du bien, on tiendra compte de sa mise aux normes contemporaines, avec une attention particulière à la consommation d’énergie, etc

La capacité de négocier et la recherche d’une affaire profitable est essentielle dans l’ancien, ce qui sera beaucoup plus difficile dans le neuf, car les interlocuteurs sont expérimentés et ont beaucoup moins de marge de manoeuvre.

Le bien pourra être dans un état immédiatement commercialisable, ou au contraire un produit nécessitant une remise en état.

Cela implique des travaux, et peut en effrayer certains, mais cette formule présente d’immenses avantages, grâce à un rendement financier qui peut s’avérer très profitable

Le rendement financier est souvent meilleur dans l’ancien : les avantages fiscaux sont nombreux et substantiels

Selon les types de travaux à exécuter, rafraichissement de la déco, améliorations ou agrandissements, vous pouvez bénéficier de subvention de l’Anath, et utiliser certaines dispositions fiscales très avantageuses.

Ces possibilités dépendront de plusieurs paramètres, comme vu ci-dessus, mais egalement le statut fiscal que vous avez choisis pour cette opération locative.

Grâce à ces dispositifs fiscaux, vous pourrez déduire le montant des travaux des revenus locatifs, non seulement sur les loyers, mais également sur vos revenus propres.

Grâce à tous ces dispositifs, il est possible d’exonérer totalement les loyers de tout impôt, et même dans bien des cas réduire significativement l’impôt que vous avez à payer à titre personnel

Si de plus vous avez financé entièrement l’acquisition du bien par un emprunt bancaire, les intérêts seront déductibles du montant des loyers perçus.

Toutes ces possibilités permettent de se rendre compte qu’il est tout à fait possible de réaliser de bonnes opérations dans l’immobilier locatif, notamment quand des travaux sont à prévoir.

Si vous envisagez ce type d’investissement, il est conseillé de s’adresser à un professionnel compétent, notamment en visitant ce site :
http://www.carre-investisseur.fr/investir-immobilier-paris/investissement-locatif-ancien/